Bannière

Restauration de la Tour du Familistère de Guise

Paragraphes

Maîtrise d’Ouvrage : Syndicat mixte du Familistère Godin

Maitrise d’Oeuvre : Cabinet d’architecte h2o

 

Étymologiquement « lieu de réunion des familles », le Familistère de Guise dans l’Aisne, est un haut lieu de l’histoire économique et sociale des XIXe et XXe siècles.  « Familistère » est le nom donné aux bâtiments d’habitation que Godin fait construire pour les ouvriers et leurs familles à partir de 1858 et jusqu’en 1883.

 

1. HISTORIQUE

RAPPEL HISTORIQUE: LA CONSTRUCTION DU FAMILISTERE.

En 1840, Jean-Baptiste André Godin, alors à la tête d’une usine à Guise, a l’idée de substituer un poêle en fonte émaillé au poêle en tôle qu’il fabrique en série. Le succès de ce nouveau mode de chauffage, plus confortable, est immédiat. L’usine Godin de Guise prospère et son propriétaire, particulièrement sensible aux idées de François Marie Charles Fourier décide de les mettre en oeuvre et de construire un Phalanstère pour les membres de l’entreprise Godin, lui compris : le Familistère.

L’organisation et même la forme architecturale du familistère est directement inspirée du Phalanstère de Fourier: Composé à partir de deux axes, celui du savoir (Nord-Sud) et celui du travail (Est-Ouest) en liaison direct avec l’usine via un pont sur l’Oise, il est composé de différents édifices d’habitations, de services, d’enseignement ou de loisirs. Les trois bâtiments de logements, le Palais social entouré de deux ailes, sont chacun organisés autour d’une cour centrale couverte entourée de coursives. Ils font face, au Sud, aux bâtiments de services, d’enseignement et de loisirs, économats, écoles, biblio­thèque, théâtre…, et profitent de jardins, au Nord.

Ce vaste ensemble est construit entre 1856 et 1884 en phases successives qui alternent régulièrement bâtiments d’habitation et de services ou loisirs, respectant ainsi, jusque dans le chantier le souci de vie harmonieuse des habitants. Deux ponts sur l’Oise et le canal de l’Oise sont inclus dans le projet afin d’améliorer la circulation entre l’usine, le Familistère et la ville de Guise.

En 1888, à la mort de J.B.A Godin et après plus de 25 ans de chantier, le familistère compte plus de 1700 habitants mais le projet n’est pas achevé : l’édifice en symétrie de l’économat suivant l’axe Nord- Sud n’est pas construit.

 

 2.  RESTAURATION DE LA TOUR PAR L’ENTREPRISE LEON NOEL

-Nettoyage de la Tour

-Maçonnerie de brique

-Rejointoiement

-Ragréages

-Mise en place de tirants procédé Rénofors

-Restauration des bétons